L’avenir du granulé de bois : Prix, production, filière… Entretien avec Propellet

Entretien avec Eric Vial, Directeur de Propellet sur l'avenir du granulé en France

Entretien avec M Vial, directeur de Propellet. Evolution des prix, capacités de production, avenir du granulé en France. Les réponses aux questions.

Peut-on aujourd’hui investir des milliers d’euros dans un chauffage à pellet ?  Les prix du granulé de bois risquent-ils de s’envoler sous la pression de la demande ? Existe-t-il des risques de pénurie ? La fabrication des granulés est-elle un danger pour nos forêts ?

Ces questions sont légitimes.

Mise à jour de l’article février 2014

Pour faire face à la forte demande de pellet, plusieurs usines de production viennent d’ouvrir en France. Ainsi Biosyl a créé dans la Nièvre une usine pour la fabrication des granulés d’une capacité annuelle de plus de 100 000 tonnes. Ces ouvertures devraient calmer les tensions sur les approvisionnements et permettre de mieux maitriser le cout de cette énergie.

Retour à l’article :

Le chauffage à granulé de bois a le vent en poupe. Cette énergie renouvelable permet de faire des économies sur la facture de chauffage des Français.

Le bois et la forêt sont des ressources disponibles chez nous. Les granulés de bois séduisent par leur coté facile d’utilisation. Résultat, les ventes de granulés et de poêles à pellet explosent.

Le granulé de bois pourrait-il être victime de son succès ?

Propellet, fédère les acteurs du chauffage à granulé de bois

L'association propellet structure, anime les acteurs de la filière granulé bois. Propellet assure la stabilité du prix pelletLa filière pellet se soude pour organiser cette croissance. L’association Propellet a été créée en 2008. Elle regroupe des partenaires de l’ensemble de la filière granulé de bois (production, distribution de pellet et fabricants de matériel).

Monsieur VIAL est le directeur de l’association Propellet.

Il répond aux interrogations des utilisateurs de pellet en France.

1) On trouve sur votre site une présentation très complète de votre association. Accepteriez-vous, cependant, de dire qui est Propellet dans une réponse format tweet ?

Monsieur Vial, Propellet : Association du chauffage au granulé de bois qui structure la filière, fédère et anime le réseau et ses partenaires. Et fait la promotion de ce mode de chauffage.

Les prix du granulé de bois, stables depuis 2006

2) Une des missions de Propellet est d’assurer la stabilité des prix du granulé de bois. Vous y êtes parvenu ces dernières années. Les prix pellets de bois étant (pour un chauffage d’appoint)  stable depuis 2006. Quels sont vos moyens pour rester dans cette tendance ?

Monsieur Vial : Comme pour beaucoup de produits, les prix du granulé sont libres et notre action se limite à suivre, comprendre et expliquer leur évolution. Même si, depuis quelques semaines, nous constatons une légère augmentation des prix, force est de constater que ce combustible reste indéniablement compétitif sans avoir besoin d’être réglementé comme le gaz et l’électricité. Son évolution est toujours moins importante et moins erratique que celle des énergies fossiles voire de l’électricité (voir communiqué de presse).

sur un graphique de l'association propellet, on constate que les prix pellet restent stables depuis 2006

Depuis plusieurs années, les producteurs et distributeurs de granulé ont réalisé de lourds investissements pour faire face au développement de la demande passée de moins de 20 000 tonnes en 2006 à plus de 600 000 tonnes 6 ans plus tard. Il se produit aujourd’hui un rééquilibrage afin de maintenir la capacité de la filière à poursuivre son développement.

Engouement pour le pellet de bois, les raisons du succès

3) La question suivante découle de source. Peut-on, selon vous, investir sereinement dans un chauffage utilisant les granulés de bois comme combustible ?

Ma réponse est très claire : OUI.

Outre son avantage économique indéniable, le granulé de bois permet le développement d’une économie locale car le granulé est produit avec une matière première et une main d‘œuvre locale. C’est un combustible qui, de ce fait, améliore notre indépendance énergétique et l’équilibre de notre balance commerciale. Et pour finir, point capital pour nos enfants, contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

C’est cet ensemble d’avantages qui explique le succès du chauffage au granulé de bois. Sans compter que c’est un combustible confortable, pratique et propre.

Il n’y a pas de risque de pénurie de granulés de bois

 4) Comment anticiper vous l’accroissement de la demande ? Risque-t-il un jour d’avoir une pénurie de granulé de bois en France ? Quelles sont les répercussions sur la forêt française ?

M Vial est le directeur de Propellet. Il répond aux questions sur les prix du granulés de bois et les prix pelletsMonsieur Vial : Je commencerais par la dernière question : la forêt est notoirement sous exploitée. Moins de la moitié de ce qui pousse chaque année est utilisé ; les surfaces boisées augmentent d’année en année (doublement depuis 1830).

Grâce à l’action importante des organisations professionnelles de la filière bois française à la tête desquelles se trouve la Fédération Nationale du Bois, nos politiques commencent enfin à comprendre l’utilité de soutenir la partie forêt de l’industrie du bois. Cela bénéficiera à toute la filière : bois d’œuvre, bois énergie, panneaux, papier,…

Vous l’aurez compris, les répercussions sur la forêt ne sont donc pas un souci ; ceci, bien entendu, tant que tout le monde continue de l’exploiter dans une logique durable.

Anticiper et investir pour accroitre la production de granulés de bois

La filière anticipe l’accroissement de la demande de granulé par des investissements continus des producteurs et distributeurs de granulé : la production était de 680 000 tonnes en 2012 et devrait atteindre 1 250 000 tonnes en 2015.

Il y a plus de 100 camions souffleurs en France pour livrer le granulé en vrac (chaudières), ce qui est déjà suffisant pour assurer la distribution sur les deux années à venir et d’autres vont arriver sur le marché. Et pour les sacs, les contraintes de distribution sont un point beaucoup moins sensible car le conditionnement sur palettes (de bois) standards est extrêmement bien rôdé en logistique.

Maintenant, y-a-t-il un risque de pénurie de granulé en France ? Aujourd’hui et pour toutes les raisons évoquées précédemment, le risque de pénurie est quasiment nul. Il peut y avoir ponctuellement des périodes de décalages entre la production et la distribution mais qui rentrent vite dans l’ordre.

Les ressources bois seront suffisantes pour satisfaire la demande

5) Que pensez-vous des alternatives aux granulés de bois ? Je pense aux pellets biomasse comme le miscanthus, le mais etc. Sont-ils des alliés pour faire face à l’accroissement de la demande de pellet. Y a-t-il d’autres solutions ?

Monsieur Vial : Tout d’abord, vous l’avez compris précédemment, le bois saura faire face à l’accroissement de la demande de granulé de bois pour les applications domestiques et petit collectif.

Cela étant, nous sommes très favorables aux granulés à partir d’une autre biomasse que le bois : il y a un potentiel important pour des applications autres que celles classiquement dédiées au bois.
Tout ce qui peut développer la biomasse en France va dans le bon sens.

Par contre, il faut l’envisager dans une logique d’utilisation d’une ressource jusque-là inexploitée (résidus agricoles ou agro-alimentaire) ou n’entraînant pas de dommages collatéraux anéantissant le bilan environnemental de ces nouveaux granulés.

En effet, à quoi servirait-il de développer des granulés sur la base de plantes cultivées à grands coups d’engrais et de pesticides ?
Si ce développement se fait dans une logique durable, c’est un point extrêmement positif pour notre mix énergétique.

Je remercie Monsieur Vial d’avoir répondu à nos questions.

Pour en savoir plus : Vous pouvez visiter le site de l’association Propellet.

Lire le communiqué de presse : Le prix du granulé de bois reste compétitif. (10/2013)

Et vous…comment voyez-vous l’avenir du granulé de bois ?

Utilisez les commentaires pour donner votre avis

Monpoeleapellet.com : L’actualité du chauffage à granulés

 

 

Jusqu'a 4 devis gratuits pour votre poele a pellets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × deux =

35 réflexions au sujet de « L’avenir du granulé de bois : Prix, production, filière… Entretien avec Propellet »

  1. Samassi

    Bonjour,

    Auriez-vous les chiffres relatifs à l’évolution du prix du bois-énergie, en particulier ceux du bois granulé ou bûches ?

    Cordialement,

    Répondre
    1. Mon poêle à pellet Auteur de l’article

      Bonjour Samassi,

      J’avais perdu votre commentaire. Désolé.

      Vous trouverez des informations concernant l’évolution des prix du granulé sur ce site à travers les articles sur le sujet.

      Bonnes fêtes, Roger

      Répondre
  2. Gauthier

    Bonjour,

    Je travaille pour le Compte Épargne CO2 ( http://www.compteepargneco2.com/ )qui est une entreprise qui propose aux particuliers la possibilité de revendre leurs réductions de CO2 dans le cas où ces derniers ont réalisé des travaux d’isolation ou de changement de chauffage.

    Je suis tombé sur cette article suite à une discussion avec un détenteur d’un Compte Épargne CO2. Ce dernier avait réussi à faire des réductions de CO2 significatives en changeant sa chaudière fioul avec une chaudière à pellet. Il s’étonnait cependant de la hausse du prix du pellet, avec notamment une hausse de 15% rien que pour cette année. Après vérification sur cet article et sur ses nombreux commentaires, il semblerait que cette tendance ne soit pas isolée.

    La personne en question a réussi à économiser un peu plus de 6 tonnes de CO2 en passant du fioul (environ 2500 litres par an) aux pellets (non pris en compte dans le calcul des émissions de CO2) , ce qui lui permet de d’obtenir sur notre site un peu plus de 300 euros par an et ceci jusqu’en 2020 ! L’argent qu’il gagne grâce à son Compte Épargne CO2 lui permet donc de contrebalancer l’augmentation du prix du pellet jusqu’à ce que la demande soit calibrée avec l’offre.

    Dans le cas où l’énergie que vous utilisiez avant d’avoir installé votre chaudière bois était du type fossile (Fioul, gaz naturel) l’ouverture d’un Compte Épargne CO2 vous permettrez donc de faire de belles économies ou d’amortir le prix de votre nouveau combustible.

    Répondre
    1. Mon poêle à pellet Auteur de l’article

      Bonjour Gauthier,

      Merci pour l’information.
      Mea Culpa, mais je n’avais pas connaissance de ce dispositif. Cela va certainement être l’objet d’un futur article.
      Cela à l’air très intéressant.
      Cordialement, Roger

      Répondre
  3. le normand jean francois

    j ai aacheter un chaudiere a pellet il i a 2 ans vue l investissemen et le prix du pellet qui es passée de 250euro la tonne en vracs il i a 2 ans et maitenant 308eur depuit l an passée il me faut 9 tonnes part ans contre 2500 litre de fioul a 0.90 euro ou sont les économis on m avait dit lors de l achat 2 tonnes de granules pour 1000 litres de fioul j en suis loin donnée moi une réponse si vous pouvez ou et comment trouvée un prix plus correcte dans les cotes d armor ne parlons pas d économis

    Répondre
    1. Mon poêle à pellet Auteur de l’article

      bonjour M Le Normand,

      Effectivement, il y a 4 tonnes en trop. Ce que m’inspire votre commentaire, et je ne vais pas prêcher pour ma paroisse, c’est qu’il faut en premier lieu bien considérer l’isolation de son habitation.

      La au moins l’investissement permet de diminuer la consommation d’énérgie pour ce chauffer que ce soit au fioul, au bois….

      J’espère que vous trouverez une solution pour diminuer votre consommation de pellets. Votre maison doit être vraiment grande.

      Cordialement, Roger

      Répondre
  4. David

    Pareil en ce qui me concerne,

    des délais de livraison qui passent à 6 semaines (le fournisseur est la Cogra Haute Loire) et la tonne en vrac qui passe de 182 euros à 220 euros en un an.
    J’ai appelé pas mal de fournisseurs de sacs pour pouvoir gérer les quelques jours où mon silo sera vide (merci les délais !) et tous m’affirment que les gros producteurs du coin organisent la pénurie : les petits ne peuvent plus s’approvisionner, il leur impossible de livrer du vrac actuellement, forcément les tarifs flambent et les gros en profitent.
    Donc les jolis mots de Mr Vial ne sont pour moi qu’une belle opération de comm.

    Répondre
    1. Cormier

      Bonjour,
      Pour mois il y a probablement une entente préalable officieuse entre producteur pour le partage du marcher par zone, car quant j’ai fait installer ma chaudière et mon silo, j’ai fait appel à COGRA (43) pour un devis de10 t de granulée annuelle livré en une foie (il sont à 50 km de chez nous, et somme basé dans le 63) , et en réponse par téléphone, il m’on reproché que ma chaudière (Okoken) et son silo ne venais pas de chez eux . Je n’ai donc pas insisté et sui allez m’informé chez leurs concurrent directe à Arlanc (63) (THL/SGA) toujour à 50 km de chez mois. Ce sont donc eux qui me livre depuis 3 ans, leurs tarif au départ en 2011 étais de 200€ ht, soit 211€ttc (tva à 5,5%) la tonne en vrac, puis en 3 ans ce tarif a progresser régulièrement pour passer actuellement à 245 € ht ou 269,50 € ttc (tva à10%) la tonne en vrac, (+22,5% ht en 3 ans soit 7,50% d’augmentation par ans ou +28% sur 3 ans sit on considère le ttc (9,3% ttc d’augmentation par ans).
      Des tarif de plus en plus élevé qui me laisse très septique quant à l’avenir du granulée en France, je me pose beaucoup de question et me sent piéger par le marché qui me semble une jungle, très très juteuse et très opaque. C’est peut être la qu’il faut s’orienter et investir pour faire fortune ?
      Marc
      Bien cordialement.

      Répondre
    2. ROUSSET

      Je me chauffe au bois bûches depuis 37 ans, j’ai plusieurs devis pour des chaudières à granules : hors de prix. Pour le granulé les prix suivent les autres énergies.
      Résultat je vais acheter une chaudière gaz à condensation.
      Tant pis pour la planète … mais niveau budget et simplicité on n’est plus sur la même planète.
      J’oubliais, personne ne parle des particules et du prochain filtre à 1500 € !
      Désolé, j’aurais bien essayé …

      Répondre
      1. Mon poêle à pellet Auteur de l’article

        Bonjour M Rousset,

        Merci d’avoir essayé et de laisser ici un commentaire.

        Vous êtes le premier à me parler d’un filtre à 1500 €.

        Cela concerne t-il tous les appareils de chauffage bois ?

        Cordialement, Roger

        Répondre
  5. Bouley Paulette

    Bonjour,
    J’ai lu avec attention vos commentaires. Oui, le prix des granulés augmente.
    Mais, je constate aussi, qu’il y a granulés et granulés malgré une certification DIN+ …… en quelle marque peut on avoir confiance d’autant plus que la qualité peut varier d’une année à l’autre, peut- être même d’une livraison à une autre ?
    Par mon expérience personnelle, la certification DIN+ n’est pas le seul critère à prendre en compte et je pense que la plus grande vigilance s’impose quant au sérieux des distributeurs …..

    Répondre
    1. Mon poêle à pellet Auteur de l’article

      Mme Bouley

      Merci pour les conseils.

      Tous les granulés Din+ ne se valent pas.

      Je rajouterais aussi que l’idéal est d’utiliser toujours la même marque de granulé.

      Cordialement

      Roger

      Répondre
  6. Cyril de l'annuaire Bois-de-Chauffage.Net

    Si les prix du granulés ont longtemps été stables comme l’indique le graphique plus haut, force est de constater que cela a bien changé.
    Les prix du bois buche ont été stable, augmentant moins vite que l’inflation jusqu’en 2012. En 2013 les prix ont + nettement augmenté, je dirais autour de 5% mais nous le verrons bientot avec la barometre des prix du bois que nous editons (ce qui est certain, c’est que les bois sur pied ont pris +10% en 1 an).

    Pour les granulés c’est tres different. La demande est tres soutenue, la production ne grossit pas aussi vite que la demande. En octobre nous etions au bord de l’asphyxie pour des raisons structurelles et saisonnieres. La situation est redevenue calme. Restent que les prix augmentent tous les mois. Il n’y aura pas de pénurie, ou alors tres passagere (les producteurs de granules du portugal et d’Europe de l’est ne demandent qu’a exporter) mais le risque c’est de voir le cout du KW/h des granulés se rapprocher du cout du gaz. On y est presque. L’avantage prix du granulés par rapport au gaz n’est plus tres net. Reste qu’il presente l’avantage d’etre ecologique / conseillé en RT2012-Maison BBC (pour faire cours) / et facile a installer en milieu rural (la ou le gaz de ville n’est pas dispo).

    Alors pour repondre a des commentaires plus haut :
    – non pas de penurie en vue,
    – non le bois energie ne met pas en danger les appro de l’ameublement et de la construction (mais il est vrai que les appro des fabricants de contreplaques sont mis en concurrence)
    – non le chauffage aux granules va rester moins cher que le fioul (pour le gaz c’est une autre affaire).
    – enfin en reponse a Vincent, il n’y a pas de gros qui s’en mettent plein les poches dans cette affaire. Ceux qui gagnent ceux sont les exploitants forestiers et les scieurs (qui revendent bien leurs sciures). Les usines de granulés sont en forte concuurence, les revendeurs gagnent assez peu sur ce produit et comme on édite un annuaire des revendeurs de bois et de granulés on les connait bien et on sait que ces augmentations ne leur profitent pas. AU contraire, c’est eux qui font face aux clients qui ralent devant la hausse des prix.

    J’espere que cela va progressivement se calmer. En fait, j’en suis certain car la hausse des prix va diminuer les achats de poeles a granules et a terme l’offre devrait equilibrer la demande. Mais quand ?

    Répondre
    1. Mon poêle à pellet Auteur de l’article

      Cyril,

      Merci Cyril pour cette analyse du marché des granulés de bois.

      Le site bois de chauffage.net aide les particuliers à se fournir en bois de chauffage, granulés de bois sur l’ensemble du territoire.

      Il apporte également des informations sur la filière bois.

      Cordialement

      Roger

      Répondre
  7. MURAZ-DULAURIER Vincent

    En trois ans, le prix du pellet a explosé…. De 220 € la tonne en vrac (si 3 tonnes) la première fois à 321 € la même tonne aujourd’hui.
    On a essayé de me prendre pour un lapin de 3 semaines en m’expliquant que c’était la nouvelle TVA… il est vrai que 3%, de 7 à 10% peuvent générer plus de 24% d’augmentation par rapport à juillet 2013, 261 € la tonne.
    une GROSSE ARNAQUE que cette énergie renouvelable économique, sans compter le coût des chaudière…. L’année prochaine, à ce rythme, je vais dépenser plus qu’avec ma chaudière a fuel…. Mais j’aurai fait une bonne action pour ma planète…. et pour le porte-feuille de quelques gros —– qui ne respectent rien ni personne.

    Répondre
    1. Mon poêle à pellet Auteur de l’article

      M Muraz-Dulaurier

      Merci pour se cri du cœur. On ne peux que déplorer cette hausse des prix.

      C’est vrai que la hausse de la TVA a bon dos.

      Et pas que dans les énergies renouvelables.

      Résultat : toujours les mêmes qui paient.

      Cordialement

      Roger

      Répondre
  8. loic

    M. VIAL explique bien que propellet « fait la promotion de ce mode de chauffage. »
    Aussi, cette personne est loin d’être indépendante et son discours est a prendre avec du recul. D’ailleurs,
    bien que nous soyons fin d’année 2013, il ne fournissent, sur leur site, que les chiffres de 2012 alors que ceux-ci sont donnés mois par mois…
    Le site du ministère donne les chiffres jusqu’en septembre 2013, et on voit déjà une première augmentation:
    http://developpement-durable.bsocom.fr/statistiques/TableViewer/tableView.aspx?ReportId=8375.

    Répondre
    1. Mon poêle à pellet Auteur de l’article

      Bonjour Loic,

      Merci pour votre commentaire et pour le lien vers ce site gouvernemental que je ne connaissais pas.

      J’apprécie vraiment les partages des internautes comme vous qui alimentent Mon poêle à pellet en liens très intéressants.

      Bonne année

      Roger

      Répondre
  9. Morlat

    Bonjour.

    Vous dites que le granules est produit localement. Eo 2 livre des revendeurs dans le Nord. Et ne peut pas nous livrer dans l’Allier à cause d’une trop forte demande. Ne devraient ils pas privilégier les revendeurs locaux pour éviter les transports sur de trop longues distances et ainsi préserver l’environnement ? Du moins si le but recherché est toujours celui ci…

    Répondre
  10. Pascual

    Je me souviens d avoir avoir payé la tonne en vrac à 210€ en 2007, ma prochaine livraison en janvier 293€ ! … quid de la stabilité mise en avant?

    Répondre
    1. Mon poêle à pellet Auteur de l’article

      Bonjour Pascual,

      La on ne peut pas dire le contraire.

      Juste pour vérifier j’ai recherché le prix du gaz en 2007 (deuxième trimestre) : 0.439 € le kWh.

      En 2013 le gaz est à 0.085 € le kWh pour un abonnement BO source Quelle énergie

      Le prix du granulé a bien augmenté depuis 2007, mais moins fort que celui du gaz.

      Moralité : investir dans l’isolation

      Vous étiez un précurseur dans le chauffage à granulé en 2007.

      Par curiosité, quel appareil à granulé utilisez-vous ? En êtes vous satisfait ?

      Merci pour votre commentaire et votre retour

      Cordialement

      Roger

      Répondre
      1. Pascual

        Bonjour Roger,

        j’ai une chaudiere de dietrich installée en 2005, j’ai commencé au vrac a 270€ tonne. Besoin annuel de 5, 5t en moyenne.

        L’hiver d’après, achat d’un silo textile pour economiser et de la sueur et entre 300 à 4oo € de combustible par an. Autant dire que ce n’est plus qu’un bon souvenir.
        Depuis un seul livreur subsiste dans ma region et les tarifs n’ont pas cessé de monter, cette année c’est le coup de massue : 293 contre 245 en juillet.

        Pour ce qui est de la chaudiere , ca va si ce n’est differents problèmes, genre regulation en panne … et pour trouver un plombier de competent pour oser mettre les mains dans ce type de machine, ce n’est pas facile, le coût de la main d’oeuvre et des pièces peut vite faire monter la note.

        Il est preferable de savoir un peu bricoler … les pieces reviennent à 2 ou 3 fois moins cher sur internet, directement chez les fabricants, vu que mon installation est faite de pieces de differentes origines : bruleur iwabo, etc… voila j’espère avoir répondu à vos questions.

        Répondre
        1. Mon poêle à pellet Auteur de l’article

          Bonjour Pascual,

          Merci beaucoup pour votre témoignage.

          Il illustre parfaitement les craintes sur les prix du granulés et les difficultés du SAV.

          Pour moi, il y a un décalage entre l’essor du granulé en France et le nombre de techniciens formés à cette nouvelle technologie.

          C’est exactement le thème de mon prochain article, on présente trop souvent le chauffage à granulé comme facile et simple.

          On ne parle pas assez de l’entretien, du SAV et des pièces détachées d’un appareil à granulé.

          Je vous souhaite une excellente journée et encore merci.

          Cordialement

          Roger

          Répondre
  11. Lehouchu

    Les granulés doivent faire l’objet d’une sécurité d’approvisionement égale à celle des énergie concurrentes. En ce qui me concerne je ne trouve pas, à ce moment , pour ma chaudière de granulés en vrac livrables sous moins de trois semaines. Le niveau de mon silo baissant il me sera sans doute nécessaire , pour ne pas geler , de quitter temporairement mon logement en attendant la livraison (le remplissage du silo via des sacs est quasi impossible).
    Des mesures s’imposent !

    Répondre
    1. Mon poêle à pellet Auteur de l’article

      Bonjour Lehonchu,

      Merci pour votre commentaire.

      Je vais dire une évidence, mais ce qu’il ressort de votre triste expérience, c’est qu’il faille réaliser l’approvisionnement de granulés en été.

      Qu’en pensez vous ?

      cordialement

      Roger

      Répondre
      1. Lehouchu

        J’avais effectivement commandé en été mais la capacité de mon silo est insuffisante pour passer l’hiver.
        Pour assurer la sécurité des approvisionnements ne serait-il pas possible , au niveau régional ou départemental , d’organiser , en liaison avec les fabricants de granulés , des pools de distributeurs au niveau régional ou départemental garantissant des approvisionnements disons sous une semaine, ce qui éviterait d’avoir des stocks de sécurité très importants et de réduire d’autant la quantité unitaire de chaque livraison ?
        Il n’est pas possible de laisser des populations de plus en plus nombreuses , vue la multiplication croissante des installations , avec chaque année une
        épée de Damoclès au dessus de leur tête.

        Répondre
  12. Gonce

    Bonjour,
    Je travail dans une entreprise qui utilise comme matière première des panneaux de particules.
    Plusieurs grosses entreprises Française sont en danger à cause du marché bois énergétique, car nous rencontrons d’énorme soucis à s’approvisionner en matière première (le bois).
    Nos fournisseurs sont les mêmes que ceux qui fabrique les pellets. Je confirme qu’une pénurie de bois et des augmentations importantes sont inévitables si la filière énergétique ne change pas sa politique achat.

    Ne trouvez vous pas stupide, irresponsable et absolument pas écologique que nos bois nobles soient utilisé comme énergie de chauffage, au lieu d’utiliser du bois recycler ?
    Toute les filières qui utilisent comme matière première du bois noble ou dérivé sont aujourd’hui en grand danger, des dizaines de milliers d’employés sont eux aussi en danger.

    Répondre
  13. Mybaobab

    Retour prix palette granulé de bois

    Bonjour
    Aujourd’hui, je viens d’aller chercher une palette de pellets. Les prix s’affolent : début juillet = 256€, fin septembre = 265 € aujourd’hui = 320 € et on m’annonce une augmentation pour janvier !!

    Cogra dans l’impossibilité de livrer avant fin janvier !! et j’apprends que les entreprise gaière s’inquiètent de leur perte de chiffre d’affaire, et de ce fait se mettent à acquérir des bois, et ont envie également de sincrire dans la vente de pellet soit par participation au capital soit par rachat. De beaux jours nous attendent !!

    Répondre
  14. CHARVET

    je suis distributeur de pellets en sacs et en vrac sur la bourgogne ( 3000 t/an ) et je peut dire qu’a l’heure d’aujourd’hui la pénurie à belle et bien commencer.

    En effets mes fournisseur me donne des délais de livraisons très long et m’affirme qu’ils ne pourrons garantir les quantités demander de plus m’annonce une augmentation de 30% du prix pour janvier. j’ai vue des granulés vendu à presque 6€ le sac, cela va bientôt être plus cher que le fioul. Certain de nos concurrents on déjà leurs stock épuisés alors que l’hiver n’a pas encore commencé, cela devient inquiétant.

    Nous somme obliger de nous fournir à l’étranger pour pouvoir assurer les besoins de nos clients car les producteurs Français préfèrent fournir d’autres pays car plus rentable. Cela ne va pas donner une bonne image du chauffage au granulés.

    Il faut absolument que nos producteurs réagissent s’ ils veulent que l’avenir du granulés de bois pérennise dans les années a venir.

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Merci beaucoup pour votre commentaire.

      Vos propos viennent sérieusement nuancer ceux rassurant de l’association Propellet.

      On observe souvent un décalage entre statistiques, chiffres et retour terrain.

      C’est très courageux de votre part de dire aussi clairement les choses.

      Car si cette tendance perdure, les consommateurs et futurs clients ne manqueront pas de se détourner du pellet.

      Je crois qu’il est bon aussi de rappeler l’importance de bien isoler son logement.

      Car comme on dit souvent :

      l’énergie la moins chère et celle que l’on ne consomme pas

      .

      Répondre
      1. Carrée

        Bonjour
        En tant que client, je suis allé chercher des granulés hier chez mon vendeur habituel. Le prix du sac de 15kg est passé de 4,35 a 5,00 € entre le mois de mai et novembre.
        Il était à 3,95 en novembre 2011, soit une augmentation de 26% et une nouvelle hausse est annoncée pour janvier.
        Dure loi de l’économie : si l’offre ne suit pas l’évolution de la demande, cela mène automatiquement à la hausse des prix. Ce serait un comble qu’on soit obligé d’importer des granulés.

        Répondre
        1. Mon poêle à pellet Auteur de l’article

          Bonjour M Carrée

          Merci pour ce retour réel sur le prix des granulés de bois.

          Le sondage sur le prix des granulés de bois que j’ai mis en place sur le site, vous pensez à la majorité que le prix du granulé va augmenter légèrement comme le prix de toutes les énergies.

          J’espère que ce sera le cas.

          Roger

          Répondre