Quel avenir pour le chauffage au fioul ?

CPE Energies distribue du fioul total et des granulés de boisQue faire de sa vielle chaudière fioul ? Peut-on encore rester avec cette énergie ? Le chauffage au granulé de bois est-il une alternative au chauffage fioul ?

Pour éclairer nos lecteurs sur ces questions Mon poêle à pellet.com a interrogé cette semaine CPE Energies. C’est un important distributeur multi-énergies, filiale de Total, dans le Grand Est de la France.

Mme Berrane, Responsable commerciale d’agences CPE Energies,  apporte son expérience à tous ceux qui utilisent le fioul domestique pour le chauffage.

Même si la consommation de fioul baisse depuis 2002, le fioul est encore largement utilisé  pour se chauffer en France. Le fioul est présent dans un ménage sur cinq. Il occupe la troisième place dans les sources d’énergie utilisées pour se chauffer (après le gaz et l’électricité).

Les chaudières fioul sont très robustes. Près d’un million de chaudières ont plus de 25 ans.

  1) A partir de quel moment doit-on envisager de remplacer sa vielle chaudière fioul ?

chauffage au fioul, logo CPE énergiesMme Berrane : Le changement d’une chaudière de plus de vingt ans s’amorti très vite grâce aux économies d’impôt, aux économies de combustible réalisées et grâce aux subventions de CPE énergies liées aux travaux d’économies d’énergie (offres écopack).

2) Par quoi remplacer sa chaudière fioul ? Peut-on encore rester avec ce combustible ?

Mme Berrane : Ce n’est pas le changement d’énergie qui engendre les économies mais le remplacement d’un matériel vétuste par un matériel moderne. Un chauffage au fioul moderne est aussi performant que tout autre chauffage consommant une autre énergie.

Jusqu'a 4 devis gratuits pour votre poele a pellets

3) Quel autre élément doit-on changer alors dans son installation de chauffage ?

Mme Berrane : Nonobstant ce qui précède, rester au fioul évite les frais relatifs au changement d’énergie.

5) Comment voyez-vous l’avenir de ce combustible ?

Le fioul a de l'avenir dans les zones rurales. il peut être combiné aux granulés de boisMme Berrane : Le fioul domestique a de l’avenir dans les zones rurales, il peut être combiné avec d’autres énergies (solaire, bois,…).

6) Existe-t-il des astuces pour diminuer sa consommation de fioul?

Mme Berrane : L’isolation des bâtiments, la mise en place de robinets thermostatiques sur les radiateurs, la régulation automatique des chaudières qui baisse la T° la nuit et pendant les absences, l’entretien régulier de la chaudière et de son brûleur (1 fois par an).

7) Comment bien stocké le fioul et comment entretenir la cuve ?

Mme Berrane : Une cuve à fioul doit être placée à l’intérieur d’un bâtiment ou être enterrée. Une cuve à fioul doit être nettoyée tous les quinze ans en moyenne.  

8) Chez CPE Energies, vous faites la promotion du chauffage au granulé de bois. Est-ce complémentaire avec le chauffage fioul ? Pourquoi avoir choisi le granulé de bois ?

Mme Berrane : Le chauffage au granulés de bois peu se substituer au chauffage au fioul dans le cas d’une chaudière à granulés entièrement automatique qui chauffe toute l’habitation et produit l’eau chaude sanitaire.

Le chauffage au granulés de bois est complémentaire au fioul dans le cas d’un poêle à granulés qui chauffe une partie seulement de l’habitation et qui ne produit pas l’eau chaude sanitaire.

CPE Energies, spécialiste de toutes les énergies, fioul, charbon, gaz naturel, tous carburants, fort de son implantation logistique locale et proche de ses clients est légitime à commercialiser les granulés de bois qui se trouve être une énergie très proche du fioul et du charbon dans la manière dont on la stocke, transporte et commercialise.

Merci Mme Berrane d’avoir pris du temps pour répondre à ces questions.

Pour connaitre les offres de CPE Energies

Article en rapport : Se chauffer avec une chaudière à pellets


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − deux =

6 réflexions au sujet de « Quel avenir pour le chauffage au fioul ? »

  1. Quentin

    Bon, je ne vais pas épiloguer sur la problématique énergétique en général, mais tout de même faire un petit résumé !

    En terme de dangers et de pollution dans l’énergie, il y a ce que j’appelle le big 4 (dans l’ordre du plus impactant au moins impactant) : Charbon, pétrole, gaz, nucléaire.

    En terme de rareté, on retrouve les même, mais dans un ordre différent : pétrole, gaz, nucléaire, charbon.

    Cela fait du charbon, l’ennemi public n°1, mais ce n’est pas le propos ici, plus personne n’utilise ce combustible pour se chauffer en France.

    Voyons donc l’ennemi public n°2, le pétrole !
    Outre la pollution qu’il engendre, il pose deux autres problème :
    1. Il est de plus en plus rare !
    2. Les transports dépendent de lui à 98% et ce n’est pas près de changer.

    Par contre, pour le chauffage domestique, quand on a fait les travaux nécessaires pour isoler (c’est le première chose à faire, nous serons tous d’accord), il existe pléthores de solutions énergétiques.
    Le fioul n’en est qu’une parmi d’autres. En plus, dans le chauffage domestique, il existe deux solution faciles à mettre en œuvre, efficaces, durables et renouvelables : le soleil et le bois !

    Le pétrole, par son caractère rare doit être utilisé avec parcimonie. Il faut donc le garder pour les choses dans lesquelles il n’est pas remplaçable dans l’immédiat : les transports.

    Donc, à mon humble avis, le pétrole n’a plus rien à faire dans les logements. Le bois et le soleil feront très bien leur office. Par contre, je n’ai encore jamais vu des voitures au bois ou au soleil, ça viendra peut être, mais ce n’est pas pour maintenant.

    Ce que je pense : on met les énergies là où elles sont efficace ! Nucléaire pour l’électricité, bois et soleil pour le chauffage et l’eau chaude, pétrole pour les voitures. Le tout en essayant de limiter les consommations des big 4 !

    Répondre
  2. Quentin

    Attention, ce n’est pas parce que le chauffage au fioul peut encore rendre service aujourd’hui qu’il le fera encore demain. N’oublions pas que lorsqu’on investit dans une chaudière, c’est pour au moins 15 ans. Qu’en sera-t-il dans quinze ans : prix du fioul, disponibilité du fioul, taxe carbone ? Tout doit entrer en ligne de compte.

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Bonjour et merci pour ce commentaire.

      Un peu remonté contre le chauffage fioul, on dirait.

      Plus sérieusement c’est finalement la raison d’être de nos blogs : informer les consommateurs sur toutes les solutions d’économies d’énergie. Peser le pour et le contre de chaque solution.

      Cordialement
      Roger.

      Répondre
  3. blog.exacompare.fr

    Bonjour,
    Vos conseils sont plein de bon sens, c’est vrai que le chauffage au fioul n’a plus vraiment la côte en ce moment, mais que dans certaines régions il rend encore bien des services.
    Cordialement.

    Répondre