Ventes 2019 d’appareils de chauffage au bois

Chaque année, l’ADEME sollicite Observ’ER dans l’objectif de leur confier la réalisation d’une étude statistique qualitative concernant la commercialisation d’appareils de chauffage au bois lors de l’année écoulée. Les résultats pour l’année 2019 ont été diffusés : le marché recule de 0,6 % par rapport à l’année 2018.

Chaque début d’année est marquée, pour les industriels du monde du chauffage au bois, par une consultation statistique : celle menée par ObservER, pour le compte de l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME). Environ 150 entreprises actives sur le marché français ont été sollicitées et plus de la moitié ont transmises leurs données de ventes.

L’analyse des chiffres permet d’arriver à un total de 376 640 appareils commercialisées en France en 2019 qu’ils fonctionnent au bois bûche ou aux granulés de bois. Les ventes pour 2019 se révèlent plus faible pour l’année 2019 par rapport à l’année 2018 : réduction de 0,6 %.

En effet, 378 980 appareils furent commercialisés en 2018 en France.

Le détail des ventes enregistrées lors des années 2018 et 2019 est le suivant :

2018

2019

Variation

Foyers fermés/Inserts

71 360

71 010

– 0,5 %

Jusqu'a 4 devis gratuits pour votre poele a pellets

Poêles

291 070

282 640

– 2,9 %

Cuisinières

4 415

4 340

– 1,7 %

Chaudières

12 135

18 650

+53,7 %

TOTAL

378 980

376 640

– 0,6 %

Cela fait deux années que les ventes diminuent. La différence entre 2018 et 2019 s’élève à 2 340 appareils de moins qui n’ont pas été commercialisés.

Les ventes de poêles à granulés, « best-seller » depuis 2012, se rétractent de 2,3 % avec un estimatif de 149 510 poêles commercialisés contre 152 960, en 2018. Les leaders du granulés valorisé à l’intérieur des poêles demeurent les mêmes : MCZ, Palazzetti et Edilkamin.

– L’année 2019 marque le retour en grâce des chaudières à granulés. Au début des années 2010, les ventes annuelles de chaudières avaient atteintes les 20 000 unités avant de se réduire destiquement entre 2014 et 2017. Mais depuis quelques années, le chauffage aux granulés de bois à le vent en poupe y compris dans les chaudières : hausse du prix des énergies fossiles, primes « Coup de Pouce », annonce de la transformation du parc fioul fin 2018, etc.

Les pouvoirs publics continuent d’encourager le chauffage au bois dans les maisons individuelles des français. Le chauffage au bois est l’énergie renouvelable préférée des français. Il est du devoir de l’administration à la fois de massifier le développement du parc en convaincant de nouveaux utilisateurs et d’inciter au renouveler des plus vieux appareils composant le parc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 17 =