Aides financières : Le CITE et les poêles à pellets

cite-pour-le-chauffage-a-granules

Depuis 2014, le CITE a remplacé l’ancien CIDD (Crédit d’Impôt Développement Durable). Le mécanisme reste le même : privilégier l’installation d’appareils performants. Noter que l’administration demande maintenant une certification (RGE) par les entreprises qui vont réaliser les travaux pour pouvoir profiter du Crédit d’impôt.

L’installation d’un poêle à pellets peut vous faire profiter du CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique). De quoi et de quel montant s’agit-il exactement ? Qui et quels logements peuvent l’obtenir ? Quelles démarches sont à effectuer ? On vous dit tout sur cette aide fiscale…

Le principe ?

Le CITE consiste à déduire de l’impôt sur le revenu 30% des dépenses éligibles dans le cadre de travaux de rénovation énergétique comme l’installation d’un poêle à pellets.

Qui peut en bénéficier ?

Trois types d’occupants peuvent bénéficier du CITE jusqu’au 31 décembre 2016 :

  1. Le propriétaire occupant
  2. Le locataire
  3. L’occupant à titre gratuit

Concernant le logement, il doit s’agir de votre résidence principale, maison individuelle ou appartement. Cette résidence doit être achevée depuis au minimum 2 ans.

Jusqu'a 4 devis gratuits pour votre poele a pellets

Concernant les poêles et leur installation, il faut choisir un professionnel ou un sous-traitant certifié de la mention RGE. Ceux-ci sont en effet reconnus comme garantissant l’amélioration énergétique de votre habitat. Si vous passez par un sous-traitant, veillez à ce que la facture soit réalisée par l’entreprise donneuse d’ordre et surtout, conservez-la précieusement. Assurez-vous également au préalable que les professionnels effectuent une visite de votre habitat.

CITE, Pour quel montant ?

Le montant des dépenses éligibles, est calculé sur le montant TTC et après déduction des aides antérieures,  Il est plafonné par période de cinq années consécutives. Il s’élève à 8000€ pour une personne seule et 16000€ pour un couple. Par personne à charge, le plafond est majoré de 400€.

Les démarches à effectuer ?

La démarche est simple : vous devez remplir la ligne consacrée au CITE sur votre déclaration de revenus l’année du paiement définitif des travaux. La CITE vous sera alors accordée, si vous remplissez ses critères d’obtention, l’année suivante.

 Les détails bons à savoir?

Si le montant du CITE s’élève au-delà du montant de l’impôt, la différence vous sera alors remboursée. Et, nouveauté de mars 2016 : le CITE est désormais cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro

Pour découvrir les autres aides financières liées aux poêles à pellets, retrouvez notre article sur Les aides financières existantes dans le cadre des politiques de transition énergétique pour la croissante verte en 2016 

Crédit : Laura DEJAS pour monpoeleapellet.com, magazine sur le chauffage à granulés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 4 =

2 réflexions au sujet de « Aides financières : Le CITE et les poêles à pellets »

  1. Ping : Aides financières : l’éco-prêt à taux zéro et les poêles à pellets

  2. Ping : Rénovation énergique : quelles aides financières en 2016 ?